mercredi 6 novembre 2013

Interview exclusive de la Grande Faucheuse et de sa secrétaire Josiane.

La Grande Faucheuse se dévoile

Interview de Lana Harisson

Pour La Plume Macabre


La nouvelle avait ébranlé l'Au-Delà : La Grande Faucheuse, d'une nature discrète, avait pris la décision de s'exprimer face aux mortels, et ce en dévoilant quelques-uns des histoires les plus marquantes de sa carrières. Après un long silence, et malgré de vives critiques, le Seigneur du Royaume des Morts reprend la plume. À cette occasion, c'est accompagné de son assistante Josiane qu'il a accepté de répondre aux questions de La Plume Macabre.

Entretien.


Merci à vous de nous accorder l'une de vos rares interviews.
La Grande Faucheuse : Avant tout j'aimerais savoir quelque chose...

Bien sûr. Quelle est votre question ?
La Grande Faucheuse : Qu'est-ce que Josiane fout là ?
Josiane : Monsieur ! C'est moi qui vous ai suggéré ce projet !
La Grande Faucheuse. : Bien sûr bien sûr. Mais vous n'avez pas ma prestance Josiane. Vous êtes la femme de l'ombre ! Moi j'ai la cape, la faux... Les médias me veulent ! Bref, allez-y mademoiselle.

Puisque ce sujet a été abordé... Comment le projet est-il né ?
La Grande Faucheuse : Les annales regroupant tous les décès passés, présents, et futurs de l'histoire de l'humanité représentent un certain volume sachant qu'ils contiennent également d'autres récits divers relatifs au Royaume des Morts. J'ai trouvé judicieux de...
Josiane : J'ai trouvé judicieux !
La Grande Faucheuse : Oui oui, Josiane a eu l'un de ses rares éclairs de génie et m'a suggéré de transmettre aux mortels quelques unes de ces histoires. Ils pourraient ainsi tenter de comprendre, malgré leur esprit diminué, que la Mort n'est pas que sang et intestins à vif.

Que doivent-ils comprendre, selon vous ?
La Grande Faucheuse : Vous croyez vraiment que je vais leur mâcher le travail ?

Bien. Et concernant les textes... Ont-ils été réécrits ?
La Grande Faucheuse : Ils sont restés en l'état. Voyez-vous, chaque décès a été rapporté dans les annales de manière automatique par écrit. Point de vue du Faucheur, point de vue extérieur ou autre, je ne choisis rien. Disons que tout est fait pour le mieux, afin de conserver les événements avec un maximum de justesse. Je me suis simplement contenté de les commenter après les avoir sélectionnés.

Ces écrits sont-ils régulièrement sortis de la bibliothèque regroupant les annales ?
La Grande Faucheuse : Une équipe est chargée de mettre en place un dossier au moment du décès d'un mortel. Chaque employé a une liste à traiter par jour. Il a l'autorisation de récupérer les fichiers des annales afin de composer le dossier. Hormis à cet instant, il n'y a aucune raison de sortir ces documents. J'ai procédé à leur extraction de manière exceptionnelle parce que je suis le patron et que j'ai tous les droits.

Passons à vous, Josiane...
La Grande Faucheuse : Pourquoi ?

Je suis persuadée que les lecteurs de « La Plume Macabre » seront ravis d'en apprendre plus sur votre bras droit...
Josiane : Oh je suis avant tout la secrétaire et assistante de la Grande Faucheuse. Et bien qu'il vous dira le contraire, je lui suis bien souvent d'une aide précieuse.
La Grande Faucheuse : Crâneuse.
Josiane : Je décris les choses telles qu'elles sont à cette jeune femme !
La Grande Faucheuse : Non, vous êtes jalouse parce que votre nom n'apparaît pas dans le titre du glog.
Josiane : Blog monsieur.
La Grande Faucheuse : Je vois clair dans votre jeu, Josiane ! Derrière vos chignons et lunettes carrées se cache une véritable diva !
Josiane : Monsieur ! Je me dois d'admettre en toute modestie que mon travail contribue au bon fonctionnement de vos affaires. J'accueille, conseille, gère vos dossiers et suis disposée à prendre des rendez-vous à votre place en votre absence.
La Grande Faucheuse : Soit. Mais vous auriez pu vous taire et me laisser briller seul sous les projecteurs.

Nos lecteurs ne manqueront pas de noter que l'on ne s'ennuie pas à la tête du Royaume des Morts. Passons à votre retour. Malgré les critiques, vous avez décidé de publier à nouveau quelques-unes des annales de la Mort. Ce projet n'est-il pas risqué ?

La Grande Faucheuse : Bien sûr que non. Je suis certain que même si je décidais de faire lire cette interview aux mortels, ils ne comprendraient toujours pas que je suis bien l'instigateur de ce projet. Il a suffi à Josiane d'inventer un auteur factice barbant à mourir et depuis, ils n'y voient que du feu.
Josiane : J'ai passé du temps à inventer cet auteur !
La Grande Faucheuse : Oui, et bien il est chiant votre personnage Josiane.

Il semble malgré tout fonctionner...
La Grande Faucheuse : Vous êtes dans quel camp vous ?
Josiane : Merci Mademoiselle je...
La Grande Faucheuse : Prochaine question ! Ou votre article risque d'être aussi amusant que de regarder sécher une flaque d'eau.

Très bien... Pourquoi avoir décidé de reprendre la publication des annales ?
La Grande Faucheuse : Et bien voyez-vous, je prenais du bon temps en relisant les anciens textes la semaine dernière et...
Josiane : Vous disiez avoir un rhume !
La Grande Faucheuse : Oh, n'en faîtes pas tout un plat...
Josiane : J'ai été obligée de prendre tous vos rendez-vous !
La Grande Faucheuse : Ne me dîtes pas que vous n'avez pas aimé ça Josiane ! Je vous ai vue avec ce vieil Albert à la pause déjeuner. A peine était-il passé sous les roues d'un bus que vous lui tourniez déjà autour.
Josiane : Pour qui me prenez-vous Monsieur ?
La Grande Faucheuse : Vous êtes une gourgandine Josiane, tout le monde le sait.

Intéressons-nous à votre retour si vous le voulez-bien...
La Grande Faucheuse : Bien sûr. Pardonnez le manque de savoir vivre de mon assistante. Je disais donc qu'à la lecture des textes précédemment publiés, il m'était apparu que les lecteurs mortels qui s'y étaient intéressés n'avaient pris connaissance que d'une infime partie des possibilités offertes par le Royaume des Morts. Vous imaginez bien que chez eux, ma réputation n'est pas des plus reluisantes et il m'a semblé que je n'avais pas encore assez prouvé à quel point j'étais un être bon, compatissant et généreux.
Josiane : La jeune femme à laquelle vous avez fait croire qu'elle allait être réincarnée en pomme de terre ne vous dira probablement pas le contraire...

Bien, pour terminer cet entretien, avez-vous quelque chose à ajouter ?
La Grande Faucheuse : Mortels, si d'aventure vous étiez amenés à lire cette interview, libre à vous de croire que je ne suis qu'un personnage de fiction. Mais ne soyez pas surpris de retrouver par ici, de temps à autres, des personnes qui vous sont étrangement familières.
Josiane : Je n'ai rien à ajouter à cela.
La Grande Faucheuse : Vraiment ?
Josiane : Cela me semblait juste.
La Grande Faucheuse : Vous êtes un chou.



6 commentaires:

  1. OUI ENFIN LE RETOUR DE LA GRANDE FAUCHEUSE
    haa ca fait plaisir en plus ca demarre fort avec un visuel pour josiane c'est pratique
    merci de recommencer

    RépondreSupprimer
  2. Mes histoires préférées de retour ! C'est génial ! Bien sûr j'ai partagé la page comme il se doit :)

    RépondreSupprimer
  3. Aaaaaah, je crois que je suis amoureuse ! :')
    Je saute de joie en voyant la faucheuse de retour parmi nous !

    RépondreSupprimer
  4. Oh la Grande Faucheuse n'est jamais bien loin !

    RépondreSupprimer